• René Letesse a planté vers sept ans tous les arbres de son verger, à Bouzincourt, près d’Albert (Somme), là où il est né, vers la fin de la Grande Guerre.
    Dès lors, paysan contemplatif, amoureux de la terre comme ses ancêtres, il a vécu près d’eux, forcément heureux.
    Dans ce livre, il confesse par l’écriture combien la nature mérite d’être aimée, combien le paysan doit rester gardien du paysage.

     

    paysan picard CONFIDENCES D'UN PAYSAN PICARD

       
    René Letesse

    14.5 x 20.5 cm - 86 pages - Poésie et récits

    Pour en savoir plus sur ce livre...

     

     

    Extrait :

    Aller sans retour

    Lorsque j’étais enfant, sur ce jardin frileux
    Que la neige couvait de l’aile du silence,
    Pinsons, bouvreuils, verdiers, dégringolaient des cieux
    En bandes affamées en quête de pitance.

    Où êtes-vous allés, Amis des jours perdus ?
    Votre absence sans fin ajoute à ma détresse,
    Sur la neige aujourd’hui trois moineaux sont venus,
    Où sont vos arcs-en-ciel du temps de ma jeunesse ?

    Le livre de la vie attirait mon regard,
    Vos graffiti menus couvraient la page immense,
    L’homme n’a pas compris, vivre n’est pas hasard !
    Sa vile trahison ruina votre existence.

    Occupés sans doute par quelqu’autre dessein,
    Les seigneurs de la vie et de la politique
    Ont, d’un cœur allègre, bafoué vos destins,
    Faisant fi de vos chants et de votre musique !

    Sur la neige du quai, par un triste matin,
    Un rouge-gorge attend fébrile et sans escorte
    Et son rouge plastron est le falot du train
    Qu’un aller sans retour aux voies d’oubli emporte.

     


    votre commentaire
  • Quand le jardin potager était une nécessité !

    Astuces et méthodes pour produire en grande partie sa nourriture comme nos aïeux.

     

    Par Vincent-Alfred-Gressent (professeur d'arboriculture et d'horticulture au XIXe siècle) :

    La nature hier et aujourd'hui

     Cuisine & JardinsLE POTAGER MODERNE EN 1900

    Volume 1 : Création & conduite

    14.8 x 21 cm - 114 pages - Illustrations

    Volume 2 : Les légumes

    14.8 x 21 cm - 186 pages - Illustrations

    Pour en savoir plus sur ces 2 volumes...

     

    Le Potager moderne en 1900 - astuces et méthodes -

    Fumier bien enfoui

     

    Le Potager moderne en 1900 - astuces et méthodes -

    Fumure comparée

     

     


    votre commentaire
  •  

    La nature hier et aujourd'huiLA MEUTE

    Bruno Voland

     
    Illustrations : Alain Bougelot

    14 x 21 cm - 104 pages - Illustrations - Récit

    Pour en savoir plus sur ce livre...

     Extrait :

         Irkou, au bruit de la brindille, s’est aplati sur le sol. Il reste encore une quinzaine de mètres entre lui et sa proie. 
    Cela fait plus d’une demi-heure qu’il chasse l’ongulé. Il l’a senti alors qu’il longeait la vallée. Très bien placé, à contre vent, il décida alors de tenter une approche, d’autant qu’il décela l’anxiété de l’animal. Il combla silencieusement les trois cents mètres qui le séparaient de la prairie. Les deux jeunes qui le suivaient se mirent à son train, à ses ordres. Ils se fièrent entièrement à lui. Puis le grand mâle s’arrêta. Il les regarda de ses yeux en amande, le jaune d’or étincelant dans le crépuscule et leur intima de ne plus
    bouger. C’est ce que fit Louga, la femelle d’un an. Omsou, son frère était beaucoup plus excité. Quelques minutes plus tard, il fit l’erreur de marcher sur une branchette, provoquant un bruit sec qui les tétanisa.

     

    « Pour vivre heureux, vivons cachés. »


          La scène est figée. Irkou prend donc l’initiative. Le brocard est concentré sur la forêt. Le loup avance pas à pas, tout à sa proie, les poils du dos aplatis. Inexplicablement, le chevreuil n’a pas fui. Irkou en profite pour combler le maximum de distance. Il est à moins de dix mètres des quelques trente kilos de nourriture. Le brocard se rend compte de sa présence, fait volte-face et s’enfuit en lançant une sorte d’aboiement bref. Au premier mouvement, le loup s’est détendu. En quelques mètres à peine, il a dépassé les quarante kilomètres heure. Voyant la distance entre lui et sa proie diminuer, il ne coupe pas son effort. Dans le cas inverse, inutile d’insister. Cent mètres plus loin, alors que l’ongulé, dont la patte est de plus en plus douloureuse, pénètre dans le bois, Irkou est presque à sa hauteur. Il ne lui faut que dix mètres supplémentaires pour se porter à son flanc. Le chevreuil est à bout. Il ne tente aucune manœuvre, ne s’arrête même pas pour affronter son agresseur. La partie est perdue. Il sent à peine la puissante mâchoire se refermer sur sa gorge. Il culbute au sol et n’est pas encore immobilisé que la vie quitte ses yeux.

     

    « Pour vivre heureux, vivons cachés. »

     

     


    votre commentaire
  •  

    Les Editions la Vague verte exposeront leurs collections de livres :

    "Histoire & Nature" et "Histoire & Terroirs" à Naours

    le dimanche 31 mars lors de la Bourse aux plantes !

     

    Expo-vente à la Fête des plantes à Naours ce dimanche

     

     


    votre commentaire
  •  

    Des cinq espèces de chouettes présentes en France (la Hulotte, l’Effraie, la Chevêche, la Chevêchette et la Chouette de Tengalm), la Chevêche est la plus menacée.
    De nombreux dangers dus à l’évolution du monde moderne guettent ce petit rapace nocturne. Entre autres, les poteaux creux PTT et les cheminées étroites qui se transforment en pièges mortels, le trafic routier qui de plus en plus fait payer un lourd tribut à l’espèce. Mais le principal facteur de son déclin reste la transformation profonde de son habitat (qui n’est autre que notre campagne), du fait de l’évolution de l’agriculture vers une agriculture intensive et industrielle.
    Ainsi, les haies et les vieux arbres sont arrachés, les vergers traditionnels se transforment en vergers industriels, les prairies sont mises en culture ou transformées en plantations de peupliers. Les produits chimiques utilisés agissent directement sur la Chevêche en la contaminant et indirectement en détruisant ses proies...
    Alors quelques actions de protection peuvent être mises en place comme le rebouchage des poteaux PTT creux, le grillage des cheminées, la pose de nichoirs, la non-obturation des entrées des granges et des remises... Mais ces mesures s’avéreront certainement dérisoires si l’habitat de l’espèce n’est pas protégé.

    La Chevêche aime les terrains dégagés à végétation basse, les vieux arbres et les granges.
    Elle mesure env. 22cm, son envergure est d’env. 55cm et son poids varie de 140 à 200 g.
    Crépusculaire et nocturne, elle est rare mais présente en Somme.


    Dans un livre illustré par Alain Bougelot, Bruno Voland, nous conte avec tendresse et passion comment une jeune Chevêche vit disparaître en une année sa famille, son habitat et sa nourriture. Il nous indique que de nos jours l’existence d’une Chevêche n’est pas facile, et nous invite à réfléchir sur le sort que nous imposons à cet oiseau que les grecs avaient pourtant choisi comme emblème de la sagesse.

     

    chouette chevêche

      LA DERNIÈRE CHEVÊCHE

     
     Bruno Voland
      Illustrations : Alain Bougelot

     14 x 21 cm - 98 pages - Illustrations - Récit
     

     

     

     


    votre commentaire