•  

    Des cinq espèces de chouettes présentes en France (la Hulotte, l’Effraie, la Chevêche, la Chevêchette et la Chouette de Tengalm), la Chevêche est la plus menacée.
    De nombreux dangers dus à l’évolution du monde moderne guettent ce petit rapace nocturne. Entre autres, les poteaux creux PTT et les cheminées étroites qui se transforment en pièges mortels, le trafic routier qui de plus en plus fait payer un lourd tribut à l’espèce. Mais le principal facteur de son déclin reste la transformation profonde de son habitat (qui n’est autre que notre campagne), du fait de l’évolution de l’agriculture vers une agriculture intensive et industrielle.
    Ainsi, les haies et les vieux arbres sont arrachés, les vergers traditionnels se transforment en vergers industriels, les prairies sont mises en culture ou transformées en plantations de peupliers. Les produits chimiques utilisés agissent directement sur la Chevêche en la contaminant et indirectement en détruisant ses proies...
    Alors quelques actions de protection peuvent être mises en place comme le rebouchage des poteaux PTT creux, le grillage des cheminées, la pose de nichoirs, la non-obturation des entrées des granges et des remises... Mais ces mesures s’avéreront certainement dérisoires si l’habitat de l’espèce n’est pas protégé.

    La Chevêche aime les terrains dégagés à végétation basse, les vieux arbres et les granges.
    Elle mesure env. 22cm, son envergure est d’env. 55cm et son poids varie de 140 à 200 g.
    Crépusculaire et nocturne, elle est rare mais présente en Somme.


    Dans un livre illustré par Alain Bougelot, Bruno Voland, nous conte avec tendresse et passion comment une jeune Chevêche vit disparaître en une année sa famille, son habitat et sa nourriture. Il nous indique que de nos jours l’existence d’une Chevêche n’est pas facile, et nous invite à réfléchir sur le sort que nous imposons à cet oiseau que les grecs avaient pourtant choisi comme emblème de la sagesse.

     

    chouette chevêche

      LA DERNIÈRE CHEVÊCHE

     
     Bruno Voland
      Illustrations : Alain Bougelot

     14 x 21 cm - 98 pages - Illustrations - Récit
     

     

     

     


    votre commentaire
  •  
     

    Cuisine & JardinsPETITE ENCYCLOPÉDIE DES FRUITS DE MER

    La vie marine - Paléontologie - Faune abyssale Océanographie - Aquaculture - Pollution - Préhistoire - Nutrition - Art culinaire.
     
    Collectif : Dr Tran Ky - Dr Jean-Michel Guilbert et Pr Michèle Didou-Manent    
     
    14 x 21 cm - 214 pages - Illustrations

    Pour en savoir plus sur ce livre...

     

     


    votre commentaire
  • BONNE ANNEE 2019 SUR LE CHEMIN DE LA LECTURE...


    votre commentaire
  •  

    Le bestiaire de Jean-Claude Michaux  ALPHABÊTES 

        
      
    Jean-Claude Michaux

        Format 14.85 x 21 cm - 50 pages - Poésie 

       Pour en savoir plus sur ce livre

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Extrait : YACK-ZEBU

    Yack et zébu font la paire
    Tout au bout du dictionnaire
    Pour les trouver
    Il faut passer
    Des milliers de mots allongés
    Et des verbes rébarbatifs
    Qui font la nique aux adjectifs
    Il ne faut pas prendre les O
    Ondine orteils odeur oiseaux
    Et éviter les courants d’R
    Rêves ravis sur la rivière
    Ne pas descendre du wagon
    Il y a encore une station
    Yack et zébu ont bonne mine
    Ils vous ignorent et ils ruminent
    Dans la chaleur des rizières
    Pas de sourire pas de parlotte
    Yack est muet zébu zozotte


    Un conseil toi qui voyages
    Ne trouble pas les vieux sages


    Dans mon enfance il y avait à la maison un petit Larousse illustré. J’ai construit mon zoo au fil de ses pages. Après avoir rayé le zèbre, yack et zébu firent mes délices. Puis je découvris zibeline, mot gouleyant et frais qui rafraichit la bouche… et n’incite pas à écrire.

     


    votre commentaire

  • Le froid, un aspect peu connu de Saint Valery en février. Par une température de moins 20°, le port a été complètement gelé et il faut remonter à plus de 70 ans pour jouir d’un tel spectacle.
    Un bateau pris dans les glaces.
    Le froid intense a eu pour effet de transformer la baie en mer de glace.
    Un aspect féérique lors de l’arrivée du flot qui charriait de véritables icebergs.
    Le chenal, complètement obstrué est impraticable.
    Les bouées sont figées sur place.
    Et la plage revêt un aspect polaire qui change à chaque marée.
    Peu à peu, la mer retire tout ce qu’elle avait amené.
    La digue nord ressemble à un champ de bataille.
    Comparez la hauteur de ce bloc de glace à celle d’un homme.
    - Notes de Henri Grognet, filmeur.

     

    Le port de St Valery-sur-Somme est pris dans la glace.
    Les marins tentent de dégager les barques de la glace.
    Des plaques de glace recouvrent l'eau, vues sur ces plaques, la neige.
    Des enfants habillés chaudement sont venus voir le port pris dans la glace.

     


    votre commentaire