• Guerre de 1870-1871 à Rouen et Le Havre

     

    "Mais, le 4 décembre, les mobiles furent repoussés, à Buchy, par le huitième corps allemand qui venait de Metz ; ils rentrèrent à Rouen vers cinq heures du soir et y causèrent une violente émotion. La ville était ouverte, sans fortifications et dominée par de hautes collines qui rendaient, dans les conditions présentes, toute défense impossible. Le conseil municipal assemblé à la hâte délibéra, et il fut décidé que la ville ne serait pas défendue. Le 5 décembre, le général Briand, qui avait été antérieurement chargé de la défense de la place, voyant que l’on ne convoquait pas la garde nationale à l’approche de l’ennemi et que les autorités étaient décidées à ne pas défendre la ville, se retira sur Le Havre, qui venait d’être fortifié par les soins du capitaine de vaisseau Mouchez, et Le Havre se trouva défendu par un corps d’environ 20,000 hommes."

    Extrait de "La Seine maritime" par V.-A. Malte-Brun à paraître en 2019

     

    Guerre de 1870-1871 à Rouen et Le Havre

    Rouen.

     

    Guerre de 1870-1871 à Rouen et Le Havre

    Le Havre, vu de St Adresse.

     

     

    « Vient de paraître : Les métiers de nos ancêtresVient de paraître : Davenescourt, son histoire »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :