• Dumas père ou Dumas fils ?

    En ce temps-là, le fils avait accepté du père son intempérence de démiurge. Le père aimait le fils qui commençait à écrire comme “ un Dumas ”. Le fils tapait le père de l’argent que buvait à grands crus son  existence dissolue. A vingt ans, la vie était trop belle. Elle manquait de passion. Eugène Déjazet, le fils gâté d’une théâtreuse, lui présenta un soir au théâtre une étrange jeune femme pâle, une danseuse très brune cernée d’hommes mûrs qui lui avaient offert des rivières de diamants. Elle s’appelait Alphonsine Plessis. On l’appelait Marie Duplessis. Elle avait vingt ans et jouissait déjà d’une grande expérience de courtisane. Elle aimait les camélias blancs et toussait beaucoup car la tuberculose la rongeait. Alexandre-fils tomba amoureux de Marie Duplessis. Mais il dut partager cette héroïne romantique de la vie parisienne avec ses richissimes amants qui l’entretenaient fastueusement. Elle le trompait tous les jours, mentant effrontément aux uns comme aux autres. Deux mois après le premier baiser, la passion Alexandre-fils tournait au cauchemar. L’amant de cœur de Marie rompait le 30 août 1845 en adressant à sa maîtresse une lettre très amère. Mais le souvenir de cet amour impossible, allait décider de la carrière littéraire d’Alexandre Dumas-fils.
     

    Dumas père ou Dumas fils ?

    Dumas fils devant une table avec un médaillon sur le mur représentant son père. Dessin de Guth, Collection Hournon.


    Dumas père passa sa jeunesse dans l’Aisne...
    1802 - Naissance le 2 juillet à Villers-Cotterêts (Aisne) d'Alexandre Dumas-père.  
    1812 - Au collège de l'abbé Grégoire, Alexandre apprend un peu de latin et de littérature et il découvre les secrets de la grande forêt de Retz.
    1815 - Le petit Dumas braconne en forêt de Retz.
    1816 - Alexandre remplit les fonctions de clerc de notaire à Villers-Cotterêts chez maître Menesson.
    1822 - Alexandre est employé à Crépy-en-Valois chez maître Lefèvre.
    1824 - Naissance à Paris le 27 juillet au 1 rue des Italiens  d'Alexandre-fils. Sa mère Catherine Labay est lingère.  
     

    Un livre pour connaître la vie des deux Dumas...

     

    « Les cartes postales du jour...Ault, quand la falaise recule »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :