•  

    Neige et vieux saule en Picardie (Vallée du Liger).

    Saule en hiver.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Les poètes sont des hommes et des femmes qui savent exprimer et partager leurs sentiments profonds sur le
    monde qui les entourent.
    Pas seulement !
    Ils osent aussi dénoncer les injustices et condamner ouvertement les crimes.
    Mais encore !
    Ils agissent quand ils le peuvent, par tous les moyens et de toute la force dont ils sont capables.
    Notre Ronde voudrait communiquer l’élan qui l’habite, en montrant les exemples d’hommes et de femmes courageux qui ont accepté de se joindre à son cercle en mouvement et dont la biographie parle d’elle-même…
    Henri HEINEMANN fait partie de ceux-là.


    De par ses engagements tout au long de sa vie, depuis les plus périlleux en pleine période de guerre, en passant par toutes ses actions en faveur de la jeunesse et à la direction de sa ville de Cayeux sur Mer et jusqu’aux extrêmes limites de ses forces actuelles pour encore montrer la Voie, il est de ces êtres que l’on pourrait qualifier de « Juste » parmi les Justes parce qu’ils ne renoncent pas, et qui savent entraîner leurs semblables sur le chemin de la dignité et de la grandeur.

    Certes, Henri HEINEMANN a écrit de la Poésie. Mais pas seulement :
    Il restera à jamais un poète vrai car de tous les combats !

    Jean-Charles DORGE

     

    Pour lire l'article et découvrir le site de La Ronde Poétique...

     


    votre commentaire
  •  

    Abbeville et ses demeures remarquables...

    Couvent des Ursulines, Chaussée du Bois, 1867, Coll. Macqueron, B.M. Abbeville.

     

    Dans le dictionnaire, l’expression hôtel particulier est définie de la façon suivante : « riche demeure de la ville ». En 1917-1918, alors qu’il était interprète de nos alliés anglais en notre ville, le grand écrivain et académicien André Maurois (1885-1967) a écrit deux romans historiques : Les silences du colonel Bramble et Ni ange ni bête. Dans le premier, on relève ce paragraphe qui évoque Abbeville : « C’était une très vieille cité qui, dans sa jeunesse, au temps des seigneurs d’Estrées (nom d’emprunt pour la ville), avait tenu un rôle important dans les affaires de France…
    Elle s’endormait maintenant dans une souriante vieillesse, ayant vu trop de choses pour s’étonner encore et gardant du temps de sa gloire son écrin de beaux hôtels bâtis entre cour et jardin, avec la noble simplicité des lignes de bonnes époques. » Néanmoins, la configuration des hôtels est variée : entre cour et jardin, entre jardin et cour, avec cour et jardin sur le devant ou à l’arrière, au bord du trottoir. Hélas, un grand désastre allait réveiller brutalement et meurtrir la cité que nous aimons, au début de la Seconde Guerre mondiale.
    Dans son livre de souvenirs intitulé Abbeville 1940-1944, l’historienne abbevilloise Jacqueline Legrand a écrit en 1990, à propos du résultat des bombardements aériens intensifs du 20 mai 1940 que, parmi les 1 800 immeubles totalement détruits, il y avait de nombreux hôtels particuliers du XVIIIe siècle. C’est pourquoi, j’ai pensé qu’il fallait exhumer et mettre en valeur ce trésor perdu ou méconnu, en rédigeant un livre qui serait divisé
    en deux grandes parties : Hôtels particuliers existants – Hôtels particuliers disparus.
    Dans l’Histoire, ces demeures remarquables ont d’abord été fondées et habitées par des membres de la Noblesse ou du Clergé, plus tard par des bourgeois, de grands notables ou de riches négociants. Pour bien préparer cette entreprise, j’ai entrepris de nombreuses visites sur le terrain, rencontré des propriétaires ou occupants, et compulsé de multiples ouvrages mentionnés dans la bibliographie de ce recueil. De plus, j’ai souhaité ajouter des photos et des reproductions qui permettent de révéler ce que les textes n’ont pu exprimer.

     

    Le livre : Les hôtels particuliers d'Abbeville et autres bâtisses remarquables...

     


    votre commentaire